«L’endettement des particuliers aux États-Unis est un enjeu de civilisation» 

«L’endettement des particuliers aux États-Unis est un enjeu de civilisation» 


TRIBUNE – L’endettement des ménages américains a des conséquences culturelles et politiques de grande portée, argumente Renaud Beauchard, l’essayiste et professeur associé à l’American University Washington College of Law, à Washington DC*.

Le montant de la dette des particuliers américains (13.500 milliards de dollars, soit 1000 milliards au-dessus de son sommet d’avant la crise de 2008) devrait préoccuper tout le monde. Si la part des emprunts hypothécaires, en hausse, dans la dette cumulée est moins importante qu’en 2008, en revanche les dettes de cartes de crédit et la dette étudiante, qui a triplé depuis 2006, pour atteindre 1 600 milliards, soit 35.000 dollars par emprunteur, ont considérablement augmenté en dix ans. Et six ans après l’entrée en application d’Obamacare, les factures médicales continuent d’être la cause de près de deux tiers des faillites civiles.

» LIRE AUSSI – Guerre commerciale: à la fin, les ménages américains paient la facture

Avec 584 milliards de dollars en 2018, un record, le financement de véhicules est un autre poste important de l’endettement, dont une bonne partie provient de prêts subprime consentis à des taux d’intérêt annuels variant entre 10 % et 29 % à des emprunteurs …



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *