la Red Brigade apprend aux jeunes filles à se défendre physiquement contre les violences sexuelles

la Red Brigade apprend aux jeunes filles à se défendre physiquement contre les violences sexuelles



Un viol est commis toutes les vingt minutes en Inde. Dans 95% des cas, la victime a moins de vingt ans et connaît son agresseur. Un quotidien marqué par les violences à la maison, dans la rue, dans les transports… L’ONG Red Brigade est installée à Lucknow, dans le nord du pays, au cœur de l’un des plus dangereux bidonvilles de la région. Elle vit principalement de dons privés locaux.

Quand Usha Vishwakarma a créé le groupe en 2011, il n’y avait qu’une poignée de volontaires à ses côtés, toutes victimes d’agressions. Elles sont plus de soixante aujourd’hui à faire des patrouilles dans les quartiers et former les femmes à se défendre. Comment s’est-elle lancée dans ce projet ? “Il m’est arrivé quelque chose, une tentative de viol, raconte-t-elle au magazine “13h15 le samedi” (replay). C’est l’un de mes amis qui a essayé de me violer.”

Une formation au krav-maga (“combat rapproché” en hébreu)

“J’ai été très perturbée psychologiquement et pendant un an et demi je suis restée cloîtrée chez moi, précise Usha. Quand j’ai recommencé à sortir, j’ai appris que les autres jeunes femmes autour de moi avaient subi la même chose. Comme j’ai travaillé dans l’éducation, je me suis dit que cela ne servait à rien d’éduquer les filles tant qu’elles ne seraient pas en sécurité.” La jeune femme a l’intention de faire de Lucknow une ville moderne où toutes les filles sauraient se défendre.

Son combat a trouvé un écho dans tout le pays : elles sont désormais plus de 8 000 à la Red Brigade. Ce jour-là, elle se rend dans une école où elle a rendez-vous avec des instructeurs français de la méthode krav-maga (“combat rapproché” en hébreu). “Cette équipe [du Krav Maga Women Protect] vient de France pour enseigner aux jeunes filles de nouvelles techniques d’auto-défense, dit la directrice aux élèves. Commençons par leur souhaiter la bienvenue.”



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *